• - A court d'eau

     

     


    Un simple mot à quelqu'un de très spécial ... Merci !

     

     

    Elle court et défie le temps, la rivière du mont d'argent.
    Elle prend sa source là haut, là ou s'envolent les oiseaux.
    Puis descend en torrent, comme une pluie de diamants.

    Elle en a vu passer, des veaux et des pèlerins,
    Toujours aussi pressés, d'y noyer leur chagrin.

    Gorgée de millier d'âmes, elle part rejoindre le fleuve.
    Qui l’engloutira, sans aucune forme de pudeur.

    Cela fait bientôt mille ans, qu'elle suit cette direction.
    Celle d'un bel amant, qui bafouera son nom
    Au simple plaisir d'étoffer, et de grossir son lit.


  • Commentaires

    1
    Samedi 6 Août 2016 à 18:53

    Un poème tout en fluidité... j'aime beaucoup!

    Bisous

    L.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Jeudi 1er Septembre 2016 à 21:42

    Merci beaucoup pour ce retour :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :